Pour une année 2017 pleine de bébés et de parents heureux !

Nous le savons : à cette période de l’année, il est pour certains difficile, voire impossible, de participer à l’ambiance générale de joie et d’optimisme.

Cette période de l’année pleine de réunions de famille, de fêtes de fin d’année entre amis, où tout le monde nous souhaite le meilleur pour la nouvelle année, sans se douter parfois que notre seul souhait est le même que l’an dernier et pour lequel nous nous battons depuis des mois, des années.
Cette période de l’année où l’on voit des femmes enceintes partout, où des amis ou membres de notre famille nous annoncent leur grossesse en se projetant vers 2017 avec la confiance de ceux qui savent que leur vie va changer.

Cette période de l’année chacun fait le bilan de l’année écoulée, et où prévalent chez nous des sentiments d’échec, de déception, de désespoir même parfois.

Cette période de l’année les gens multiplient les questions ou conseils maladroits : « et vous, quand est-ce que vous vous y mettez ? », « qu’est-ce que tu attends ? Tu n’as plus 20 ans, tu sais », ou encore « Cette année tu vas y arriver, il faut juste que tu arrêtes d’y penser… » Comme si nous n’avions pas retourné le problème mille fois dans notre tête, comme si nous ne faisions pas absolument tout pour y arriver. Comme si ce n’était pas la seule chose au monde que nous désirons – y qui nous résiste.

Oui, nous savons tout cela.

C’est pour cela qu’aujourd’hui nous voulons partager avec vous quelques conseils et astuces pour mieux vivre ces fêtes de fin d’année, et affronter avec énergie et confiance les batailles qui vous attendent en 2017.

Image

Il faut parfois savoir être égoïste.

Si vous sentez qu’une réunion de famille ou une fête entre amis est au-dessus de vos forces, posez-vous sincèrement la question : suis-je réellement obligée d’y aller ?

Si ça n’est pas le cas, n’y allez pas.

Sans avoir à entrer dans les détails ni raconter tout ce qui vous arrive, si vous expliquez les choses sincèrement, 90% des gens le comprendront et le respecterons.

Image

Certaines questions et certains commentaires peuvent être anticipés.

Pensez aux personnes que vous allez voir, aux questions que l’on pourrait vous poser et aux situations que vous pourriez rencontrer.

Préparez à l’avance une réponse pour chaque situation. Vous serez bien plus détendu(e) et en confiance.

Image

Exercice simple de relaxation à travers de la respiration:

Avec les yeux fermés, posez votre main sur votre thorax ou votre ventre et concentrez-vous sur votre respiration : écoutez-la pendant quelques minutes, observez-la sans forcer. Peu à peu le rythme de votre cœur va diminuer, ainsi que toute sensation de stress.

Puis, essayez de réguler votre respiration, en faisant en sorte que chaque inspiration et chaque expiration durent le même temps, environ 4-5 secondes.

Inspirez et expirez profondément, et imaginez l’oxygène qui arrive à chaque organe, à chaque membre de votre corps – ceux-ci vont se détendre un à un : la tête, le cœur, le cou, les épaules, le dos, les bras, les jambes et bien entendu, le ventre et ses organes de reproduction.

Vous pouvez faire cet exercice simple et rapide :

– chez vous, avant de partir pour une fête ou une célébration, étendue sur votre lit ou confortablement assise sur un canapé ou un fauteuil.

– en cas de panique, ou de stress intense : par exemple, si lors d’une fête vous vous trouvez dans une situation gênante et stressante telle que celles décrites plus haut. Dans ce cas, isolez-vous (aux toilettes ou dans une pièce plus tranquille) et faites cet exercice.

Image

Choisissez quelqu’un en qui vous avez une confiance absolue.

Partenaire, ami(e), frère ou sœur, cousin(e)… Trouvez quelqu’un de confiance dans chacune de ces fêtes ou réunions de famille.

Expliquez-lui la situation et restez avec cette personne. Aux premiers signes de gêne de votre part, elle pourra vous sauver la mise avec une simple phrase, un geste ou tout simplement en changeant de conversation.

Image

Vous ne le voyez peut-être pas maintenant, mais vous êtes bien plus qu’une personne avec des problèmes de fertilité.

Dans votre bilan de l’année écoulée, efforcez-vous de ne pas voir que vos difficultés pour avoir un bébé, mais de reconnaître également tous les succès, petits ou grands, qui ont jalonné l’année 2016.

Profitez de ce moment de bilan pour visualiser, et reconnaître, tout ce que vous êtes, au-delà de vos problèmes de fertilité : professionnel(le), ami(e) fidèle, partenaire aimant(e), sportif(e), bon(ne) cuisinier(ère), etc.

Et pourquoi pas? Célébrez aussi l’effort, le courage et l’amour inconditionnel avec lesquels vous tentez de faire de ce bébé une réalité.

Fixez-vous pour 2017 des objectifs qui n’ont rien à voir avec votre projet de fonder une famille. Il peut s’agir de choses très simples, le principal est d’avoir d’autres objectifs et de reconnecter avec la sensation de réussite.

Voilà, maintenant nous pouvons vous le dire :

Quoi qu’il arrive, nous vous souhaitons du fond du coeur une belle et heureuse année 2017.

Et songez que plus le temps passe, plus vous vous rapprochez de votre objectif.

Image

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.