Infertilité: de plus en plus courante, et pourtant toujours tabou

VOUS N’ÊTES PAS SEULS!

Aujourd’hui les problèmes de fertilité sont bien plus fréquents qu’ils ne le paraissent, et sont en train de devenir un des grands maux du 21e siècle.

Les chiffres sont éloquents:

1 couple sur 6 en âge d’avoir des enfants (15%) rencontre des problèmes de fertilité*. Cela signifie que dans notre entourage proche, nous connaissons tous au moins une, sinon plusieurs personnes concernées.

– En 2014, au moins 33.934 bébés sont nés en Espagne grâce à des techniques de reproduction assistée *.

Image

– En 2014, 156.865 cycles de reproduction assistée ont été réalisés en Espagne (116.688 FIV, 40.177 inséminations artificielles)*.

Louise Brown, le premier bébé éprouvette, a aujourd’hui 38 ans et est mère de famille.

–  On estime à 6 millions le nombre de bébés nés par FIV dans le monde depuis 1978.

CEPENDANT, LE SUJET EST TOUJOURS AUSSI TABOU.

 

Nous n’entendons que les histoires de personnes pour qui « ça a marché du premier coup » – simplement parce que les autres se taisent. Il est très difficile de s’ouvrir aux autres, même à notre entourage proche, car c’est une situation qui nous affecte dans ce que nous avons de plus intime : la capacité à donner la vie. La peur d’être confrontés à la gêne ou à l’incompréhension des autres pousse souvent à vivre le processus dans le silence, et même parfois la solitude – le silence alimentant le silence et perpétuant le tabou.

Image

La grossesse, la naissance d’un enfant sont parmi les choses les plus belles et les plus naturelles de cette vie. Pourquoi alors la recherche de maternité devrait se faire dans le silence et le secret? Les processus de reproduction assistée sont en soi douloureux, autant physiquement, psychologiquement qu’émotionnellement – mais cette solitude et ce silence ne font que rendre le processus plus difficile encore à vivre.

TOUS ENSEMBLE nous pouvons, et devons, lutter contre ce tabou de l’infertilité.

Pour que nous puissions tous exprimer nos doutes et nos difficultés librement, sans nous sentir seuls, sans en avoir honte. Sans que les mots « infertilité » ou « reproduction assistée » engendrent de la gêne, du malaise ou de la honte.

PARTAGEZ CET ARTICLE SI VOUS ÊTES D’ACCORD ET SI VOUS AUSSI, VOUS VOULEZ LUTTER CONTRE CE TABOU. MERCI!

* Source: Registre National d’Activité 2014 – SEF (Société Espagnole de Fertilité)

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.